Avant la guerre, Sha Tin était un quartier agréable, et un bon nombre de personnes riches y construisaient des villas de vacances dont les plus connues sont Ho Tung Lau au village Lok Lo Ha et Ng Yuen devant Jat Min Chuen (derrière Ecclesia Bible College).

L’immeuble de Lung Wah a été construit par la femme de Chung Sau-Zoeng (Madame Chan Jeon-Zoeng). A la suite d’un conflit conjugal, Madame Chung a quitté la maison de North Point et a acheté un terrain pour y construire une maison..

Cette maison est carrée et le mur est rouge d’où l’appellation de la Maison Carrée ou la Maison Rouge par les villageois des alentours. Quand le couple s’est réconcilié , Madame Chung n’habitait plus seule ici. La maison est devenue l’endroit où la famille passait les weekends et les vacances.

Monsieur Chung travaillait dans le commerce (achat et vente d’or et d’argent), et a ouvert la boutique Tak Wo à Connaught Road West. Il a également établi Wo Coeng pour faire le commerce. Madame Chung a ouvert la boutique Siu Coeng pour la fabrication du savon. Cette famille a également ouvert le Café Chinois à Connaught Road West. Comme ils connaissaient beaucoup de gens,, lorsqu’ils ont emménagé en 1939, le banquet de célébration a duré 3 jours et a attiré une grande foule.

Peu après leur aménagement dans la Maison Carrée, les japonais ont envahi Hong Kong. Pendant la colonisation japonaise, l’armée japonaise a occupé la maison. Madame Chung s’est cachée chez un villageois Chan au village Ha Wo Che. Elle a promis à la femme de Coi qu’elles s’occuperaient l’une de l’autre dans le futur. De ce fait, quand Lung Wah a réouvert la boutique , Madame Coi a été une employée permanente.

Après la guerre, Madame Chung a récupéré cette propriété de la main de l’armée japonaise et a tenté d’en faire un restaurant. Puisque la famille élevait des pigeons blancs et que dans le marché de Sha Tin, on trouvait des poulets, canards et poissons mais pas de pigeons, elle a eu l’idée de proposer le plat fait de pigeonneaux qui fut un grand succès et est devenu le fameux plat de la région :pigeonneaux de Sha Tin.

Monsieur Chung a recruté deux chefs très connus - les frères Sou Saan et Sou Kiu - pour garantir une cuisine de haute qualité. Dans les années 1960, le troisième fils de Monsieur Chung, Chung Gaam-Ning, a pris le relais de la gestion de l’hôtel. Cependant, ses connaissances de l’hôtellerie, la restauration ou le commerce étaient très minimes..

Après le départ de deux chefs, Chung Gaam-Ning a recruté un vendeur de tissus Ho Baak pour l’aider. Ho Baak ne connaissait que la cuisine familiale, ne maîtrisant pas la gastronomie des restaurants. Finalement, Chung Gaam-Ning lisait et traduisait pour Ho Baak des recettes présentées par Chan Mung-Jan dans le journal ʺthe Standard ʺet l’article journalier  ʺapprendre aux femmes à cuisinerʺ dans ʺWen Wei Poʺ. Après maints essais, les plats ont été réussis et intégrés au menu. Avec le temps, Ho Baak est devenu un chef reconnu.

Elevage des pigeonneaux

Après la guerre, l’élevage des pigeons grandissait et est devenu une activité émergente. A son apogée, il y avait plus de cent fermes à Hong Kong. Après le pic de 1952, il en restait moins de 30 en 1954, ces élevages se trouvaient principalement à Yuen Long, Ping Shan, Castle Peak, Sha Tin, Tai Po, Diamond Hill, Wong Chuk Hang etc. En général, il s’agissait des pigeonneaux de chair..

Depuis le règne du parti communiste en Chine ( 1949), il y a eu des grandes fermes d’élevage de pigeons venant de Chine, comme Mo Fan, Xin Sheng (Wong Chuk Hang), He Qun (Tai Po), He Ping (Lam Tei) et Yi Yuan (Ping Shan). La ferme la plus ancienne des Nouveaux Territoires est la ferme Hau He au village Tung Lo Wan à Sha Tin.

L’élevage des pigeons ne demande pas un grand capital, alors que le revenu est assez attirant. L’espace requis est plus petit que celui d’une ferme de poulets. Il arrive rarement que les pigeons soient atteints de maladie et meurent collectivement, ce qui rassurent les éleveurs. En outre, la période de la reproduction du pigeonneau est plus courte que celle du poulet, il n’y a que 18 jours entre la ponte et l’éclosion et les pigeonneaux sont déjà prêts à vendre. Lorsque les pigeonneaux sont prêts à vendre au marché ou aux restaurants, il n’y a qu’une période de 38 jours depuis l’éclosion.




Présentation de Lung WahHistoire de Lung WahCulture de pigeonneauxGastronomie Lung WahNouvelles de Lung WahVidéosImages nostalgiquesContactez-nous
Copyright © 2014 Lung Wah Hotel. All rights reserved.